ACTUALITÉS
Retour à la liste

Crédits immobiliers : Baisse des taux et allongement des durées

actualités
En janvier 2018, l’Observatoire Crédit Logement CSA a noté une nouvelle baisse des taux moyens à 1.49%, après 1.51% en décembre.




Dans le détail, la baisse des taux observée en janvier a concerné les prêts à taux fixe à 20 ans, alors que les taux sur les prêts à 15 et 25 ans sont restés stables.

Si l’on observe la décomposition de la production en quatre groupe d’emprunteurs* sur les prêts à 20 ans, on constate que la baisse intervenue en janvier ne concernait que les 3 premiers groupes, alors que les taux du 4ème groupe ont légèrement augmenté. 
Cette tendance récente se constate entre décembre 2017 et Janvier 2018, mais elle est à relativiser au regard des enseignements de la publication du 4ème trimestre 2017, qui observait ces produits phares sur une période plus longue, à savoir entre  novembre 2016, considéré comme un point bas des taux (1.28% en moyenne) et décembre 2017.

 

Sur cette période d’observation( novembre 2016 à décembre 2017), on constate que :


  •  il n’y a pas eu d’augmentation plus forte ou plus marquée sur les durées les plus longues,

  • les taux des prêts à 25 ans pour les emprunteurs du 4ème groupe n’ont augmenté que de 11 points, soit moitié moins que l’ensemble du marché (et de (5 à 6 points de moins que les autres groupes).



En conclusion, en 2017, la primo-accession, et donc les emprunteurs les plus jeunes et modestes n’ont pas été pénalisés par la remontée des taux. Les évolutions récentes des taux n’ont pas déstabilisé la demande, bien au contraire.


C’est la hausse des prix et donc du coût des opérations réalisées qui pèse aujourd’hui fortement sur les capacités de réalisation des projets immobiliers des ménages. 

La hausse des prix de l’immobilier écarte progressivement les ménages les plus jeunes et les plus modestes, en primo accession pour la plupart d’entre eux ou faiblement dotés en apport personnel.

Le maintien de bonnes conditions de crédit (taux bas et durées longues) a permis de limiter l’impact de cette hausse des coûts des opérations sur la solvabilité de la demande : même si ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Une autre preuve en est  l’allongement remarquable des durées au cours des deux trois dernières années, et de 4 mois rien qu’en 2017.




Cet allongement des durées a contribué au soutien de la demande et à l’amélioration de la solvabilité des emprunteurs.




- Plus d'infos sur lobservatoirecreditlogement.fr
 
- Réécoutez l’analyse Michel Mouillart, lors de la conférence du 18 janvier dernier  qui soulignait ces évolutions de la structure du marché.
  (voir sur ce sujet extrait entre 1’30 et 3’30).


*
Le 1er groupe rassemble les 25% d’emprunteurs dont le taux est le plus bas (valeurs des taux inférieures au 1er quartile, Q1). 
Le 4ème groupe, les 25% d’emprunteurs dont le taux est le plus élevé (valeurs des taux supérieures au 3ème quartile, Q3).
Le 2ème groupe rassemble donc les 25% d’emprunteurs dont le taux est compris entre Q1 et la médiane.
Et le 3ème groupe, les 25% d’emprunteurs dont le taux est compris entre la médiane et Q3.

Découvrez
nos banques partenaires

Plus de 200 banques peuvent vous proposer la garantie Crédit Logement pour votre prêt immobilier

LISTE DES BANQUES PARTENAIRES