ACTUALITÉS
Retour à la liste

Interview Jean-Marc Vilon au Club Immo

A l’occasion de la publication de l’Observatoire Crédit Logement CSA sur l’évolution du marché des crédits immobiliers en France au 1er trimestre 2018, Jean-Marc Vilon, directeur général de Crédit Logement, était l’invité d’Olivier Marin pour le Clubimmo Explorimmo Le Figaro.


 


Les taux d’intérêt soutiennent activement le marché


 


Dans un contexte de hausse des prix, les taux d’intérêt soutiennent déjà activement le marché puisqu’on constate que les taux sont au même niveau qu’il y a un an alors que beaucoup anticipaient une hausse. Sur les durées les plus longues comme 25 ans, les taux ont même baissé. Ils sont passés de 1,83% à 1,73% sur un an.


Concernant les taux moyens toutes durées confondues, nous sommes en avril à 1.47 % contre 1,51 en décembre 2017.Comparé à il y a cinq, nous étions à plus de 3%.


 taux crédits immobiliers avril 2018


Baisse de la capacité des ménages à acheter


 


Le panel étudié par l’Observatoire concerne 34 villes de plus de 100 000 habitants et porte sur les surfaces achetables d’appartements anciens.


Dans beaucoup de villes les prix montent. La hausse est forte notamment dans toutes les grandes métropoles, ce qui explique pour ces villes le recul de la capacité d’achat des ménages de quelques mètres carrés entre les 1er trimestres 2017 et 2018, par exemple :


• le record toutes catégories pour Bordeaux, où la capacité d’achat recule -6.3 m2
• Paris (-2.2 m2),
• Lyon (-0.7 m2)
• ou Nantes (-4,3 m2)


Les petites métropoles où l’on peut constater une bonne dynamique et une attractivité retrouvée sont par exemple Aix en Provence, Grenoble, Metz, Toulon,...



Tableau des 34 villes


 


Primo-accédants moins nombreux ?


 


Ils commencent à être moins nombreux mais ce n’est pas encore extrêmement sensible du fait de l’allongement des durées des crédits.


La durée moyenne en avril est de 220 mois soit 18 années, une valeur qui nous amène proche des plus hauts que l’on a pu connaître (+ 5 mois sur la seule année 2017 et + 2 mois depuis le début de l’année 2018).


Ce phénomène permet aux ménages les plus modestes de conserver la solvabilité nécessaire pour pouvoir emprunter. De ce fait, les banques produisent un effort pour que ces primo accédants soient encore présents, malgré les hausses de prix et le recul des aides gouvernementales.


 


2018 restera une bonne année pour la production de crédits immobiliers


 


Il faut rappeler que la production de crédits immobiliers a connu un record sans précédent en 2017 grâce à un marché très dynamique, avec des volumes de transactions en forte hausse. En 2018, on franchit une marche à la baisse (on constate une baisse de 10%), mais 2018 devrait rester une bonne année de consolidation.


 


Crédit Logement observe aussi les rachats des crédits entre banques dans sa production (à distinguer des renégociations), qui sont en très forte baisse par rapport aux dernières années mais représentent tout de même des volumes encore significatifs (environ 15% de l’activité pour Crédit Logement).


 


Pas de durcissement des conditions d’octroi des crédits 


 


Pour le moment, c’est plutôt l’inverse qui se produit. Vu que les durées des crédits augmentent, les banques favorisent la primo-accession, essayent de compenser la hausse des prix, la baisse des aides gouvernementales. On observe donc plus un allègement des conditions d'octroi plutôt qu’un durcissement.


 


Quel est l’horizon quant à la remontée des taux d’intérêt ?


 


Les taux devraient remonter, mais de manière assez modeste pour atteindre les 1,65% voire 1,70% en fin d’année 2018.


 

Découvrez
nos banques partenaires

Plus de 200 banques peuvent vous proposer la garantie Crédit Logement pour votre prêt immobilier

LISTE DES BANQUES PARTENAIRES