ACTUALITÉS
Retour à la liste

L'allongement des durées ne compense que partiellement la hausse des prix

actualités
Les taux des crédits diminuent encore depuis le début de l’année.

En mai 2018, les taux des crédits du secteur concurrentiel (hors assurance et coût des sûretés) se sont établis à 1.46 % en moyenne.   

La reprise de l’inflation dont le rythme s’accélère depuis la fin de l’année dernière a ainsi comme conséquence que les taux d’intérêt réels n’ont jamais été aussi bas depuis le début des années 2000.

Avec l'allongement des durées, la plupart des établissements de crédit ont ainsi amélioré les conditions des prêts face à une demande qui s’affaiblit depuis une année et afin de limiter l’impact notamment de la dégradation des soutiens publics à la primo accession à la propriété. 



Les taux des prêts du secteur concurrentiel (hors assurance et coût des sûretés) se sont établis à 1.46 % en moyenne.


La reprise de l’inflation dont le rythme s’accélère depuis la fin de l’année dernière a ainsi comme conséquence que les taux d’intérêt réels n’ont jamais été aussi bas depuis le début des années 2000.


Cette situation est rendue possible par les conditions de financement et de refinancement de la production qui prévalent, ainsi que par une concurrence par les taux toujours très vive entre les établissements de crédit. Mais surtout, face à une demande qui s’affaiblit depuis une année et afin de limiter l’impact de la dégradation des soutiens publics à la primo accession à la propriété, la plupart des établissements de crédit ont amélioré les conditions des prêts qu’ils proposent aux ménages modestes.


Cependant les évolutions des taux observées depuis août 2017 ne sont plus suffisantes pour faire rebondir la demande : la hausse des prix de l’immobilier a trop altéré la solvabilité de la demande, depuis plus d’un an déjà.


Depuis décembre 2017, les taux ont diminué de  :
· 5 points de base sur l'ensemble du marché
· 6 points de base sur le marché de l’ancien pour 1,46% en mai 2018
· 4 points de base sur celui du neuf pour 1,51% en mai 2018 



La baisse des taux constatée a été générale depuis décembre 2017 : 
·  7 points de base sur les prêts à taux fixe de 15 ans
·  8 points de base sur les prêts à taux fixes de 20 ans
·  11 points de base sur les prêts à 25 ans 

 



 

Durée

 


En mai 2018, la durée des prêts accordés était de 224 mois en moyenne contre 220 mois en avril.
 
Ainsi, les durées des prêts bancaires se sont accrues  :


· de 17 mois depuis début 2014
· de 5 mois sur la seule année 2017
· de 6 mois depuis début 2018.


Le coût relatif s’établit à 4.2 années de revenus en mai 2018, au niveau le plus élevé constaté jusqu’alors.



En effet, l'évolution des revenus des ménages est toujours moins rapide que celle du coût des opérations réalisées.


L’allongement de la durée des prêts accordés a permis de compenser partiellement la hausse des prix de l’immobilier, contribuant au maintien sur le marché d’une partie des ménages jeunes et modestes, en primo accession pour la plupart d’entre eux et faiblement dotés en apport personnel.



Plus d'infos sur www.lobservatoirecreditlogement.fr


 



Découvrez
nos banques partenaires

Plus de 200 banques peuvent vous proposer la garantie Crédit Logement pour votre prêt immobilier

LISTE DES BANQUES PARTENAIRES