ACTUALITÉS
Retour à la liste

Le marché des crédits moins actif

actualités

Activité du marché des crédits


L'année dernière, au cours du printemps 2018, les établissements bancaires avaient largement allégé leurs exigences en matière d’apport personnel : cela avait permis d’enrayer la baisse de la production bancaire classique du début d'année provoquée par la détérioration des dispositifs publics de soutien à l’accession à la propriété.

Dès l’été suivant en 2018, la production de crédits s'était redressée, portée par le dynamisme de l’offre bancaire et le redressement du moral des ménages.
 

Mais après plusieurs mois d’une activité intense, le marché des crédits est devenu moins actif : depuis la fin du printemps dernier, les taux d’apport personnel se stabilisent, enrayant le mouvement d’expansion du marché qui prévalait jusqu’alors.
 

Ainsi en août 2019, la production de crédits n’a que faiblement progressé (+ 0.5 % en montant contre + 8.2 % en 2018, à la même époque) et uniquement en raison de l’accroissement du niveau moyen des prêts accordés.

Le nombre de prêts a lui, reculé de manière sensible (- 5.5 % contre + 1.4 % il y a un an à la même époque).
 

 


Cette tendance se constate pour l'ensemble du marché. Dans le détail, c'est plutôt le marché du neuf qui constate ce recul, alors que le marché de l'ancien continue de bénéficier encore de l’impact positif de l’amélioration de l’offre bancaire. 


  • - 4.2% pour le nombre de prêts sur le marché du neuf

  • + 6.9% encore pour le nombre de prêts sur le marché de l'ancien.


On compare la période trimestrielle de juin à août 2019 par rapport à la même en 2018.


Il faut souligner cependant que l'évolution pour l'ensemble du marché reste positive si l'on regarde cette fois une période annuelle (rythme annuel glissant), de septembre 2018 à août 2019 par rapport à la même période l'année précédente. 


 + 3.0 % pour le nombre de prêts bancaires accordés : compte tenu des mauvais chiffres de la production constatés au début de l’année 2018, l’activité mesurée en niveau annuel glissant est encore en progression.


 


Taux moyen des prêts immobiliers encore en baisse en août !


Cet été pourtant, les conditions d'accès au crédit immobilier sont restées exceptionnelles pour les emprunteurs, avec un taux moyen descendu à un niveau record de 1.17%.

Les taux des crédits immobiliers sont 5 fois moins élevés qu’au début des années 2000 … et même 12 fois moins élevés qu’à la fin des années 80 !

 


Et ces conditions de financement et de refinancement de la production de crédits, particulièrement favorables, pourraient durer, dans un paysage façonné par la politique monétaire suivie par la BCE, dont les prochaines mesures sont attendues le 12 septembre.


 


Des durées de prêts qui semblent se stabiliser


En août 2019, la durée des prêts s’est élevée à 227 mois en moyenne (247 mois pour l’accession dans le neuf et 240 mois pour l’accession dans l’ancien).


 Après plusieurs années durant lesquelles les durées des prêts bancaires se sont allongées, elles semblent se stabiliser depuis le printemps dernier. Elles restent sur des durées très longues jamais observées par le passé.


La baisse des taux d’intérêt a rendu possible cette situation : sans cela, la détérioration de la solvabilité des emprunteurs affectés par la hausse des prix de l’immobilier puis par la dégradation des soutiens publics aurait pesé sur l’activité des marchés immobiliers et sur la production de crédit. Mais à elle seule, cette amélioration des conditions de crédit n’aurait pas permis la réalisation des projets immobiliers d’une large partie de la demande, notamment celle des ménages jeunes et modestes, si dans le même temps les établissements bancaires n’avaient pas allégé leurs exigences à l’égard des taux d’apport personnel des emprunteurs.


 


Etude complète sur lobservatoirecreditlogement.fr

Découvrez
nos banques partenaires

Plus de 200 banques peuvent vous proposer la garantie Crédit Logement pour votre prêt immobilier

LISTE DES BANQUES PARTENAIRES